Fiat Histoire
1899

ORIGINES DE FIAT

La charte de la SAFIAT, Società Anonima Fabbrica Italiana Automobili Torino (Société Anonyme de Fabrication Automobile Italienne de Torino) a été signée le 11 juillet 1899 au Palais Bricherasio. Giovanni Agnelli, qui fait partie des membres du Conseil d’administration, se démarque du reste des investisseurs et brille par sa détermination et sa vision stratégique. En 1902, il prend la tête de l’entreprise et devient Directeur Général.

1904

FIAT OUVRE SA PREMIÈRE USINE DE FABRICATION

Inauguration de la première usine en 1900 sur le Corso Dante. 150 ouvriers y travaillent et produisent 24 autos la première année, dont la 3/12 CH qui n’est pas encore équipée de la marche arrière. Le logo FIAT®, un ovale sur fond bleu, est créé par Biscaretti et adopté en 1904.

 

FIAT REMPORTE DES COURSES

Neuf voitures Fiat franchissent la ligne d’arrivée du premier Tour d’Italie. Fiat sort sa première vraie voiture de course : la 24 CH avec laquelle Vincenzo Lancia remporte la course de côtes Sassi-Superga en 1902. Giovanni Agnelli établit un nouveau record avec la 8 CH lors de sa participation au second Tour d’Italie.

1908

FIAT SE DÉVELOPPE À L’INTERNATIONAL

En 1908, l’entreprise suit la tendance et s’exporte aux États-Unis, un des marchés les plus prometteurs, où elle crée la Fiat Automobile Corporation. Au cours des années qui suivent, l’entreprise s’agrandit et ouvre des filiales pour diversifier sa production. Une production croissante : les automobiles côtoient les véhicules utilitaires, les moteurs maritimes, les camions ou encore les tramways.

1911

FIAT MODERNISE SA PRODUCTION

En l’espace de quelques années, Fiat modernise complètement sa production et équipe, pour la toute première fois, ses voitures d’accumulateurs électriques. Fiat dépose un brevet pour la transmission à cardan et lance son utilisation. Les voitures Fiat continuent à s’illustrer lors des courses et établissent de nombreux records.

 

1916

L’USINE LINGOTTO

EN 1916, Giacomo Mattè Trucco supervise la construction de l’usine Lingotto. L’usine, qui est la plus grande d’Europe, s’étend sur cinq étages et dispose d’une piste d’essai futuriste sur le toit. Sa construction s’achève en 1922 et elle devient rapidement l’emblème de l’industrie automobile italienne.

 

FIAT S’ATTAQUE À DE NOUVEAUX SECTEURS

Fiat s’aventure sur les marchés de la sidérurgie, du transport ferroviaire, de l’électricité et des transports publics. Création de Fiat Lubrificanti et ouverture de la première filiale italienne en Russie. Lorsque la guerre est déclarée, la quasi-totalité de la production est mise au service de l’effort de guerre.

1923

CRISE D’APRÈS-GUERRE ET REPRISE

L’entreprise fait face à une transformation voire à une crise d’après-guerre, mais grâce à une politique efficace de réduction des coûts, la croissance reprend dès le début de l’année 1923. Giovanni Agnelli devient PDG. De nombreux modèles sont lancés, dont la 509, première voiture quatre places.

1924

ESSOR DE L’ENTREPRISE

La politique adoptée par l’entreprise avait pour but d’initier et de développer la production industrielle de masse, seule solution face à la flambée des prix des voitures à cette époque. La société holding Salva est créée durant une période de consommation accrue afin de promouvoir les plans de financement pour l’achat de voiture. L’IFI, Institut Financier Industriel est également fondé.

 

SERVICES AUX EMPLOYÉS

Ces années marquent également une importante croissance interne pour Fiat. De nombreuses structures dédiées aux employés sont mises en place : des services de santé aux écoles spécialisées en passant par les clubs de sport.

1930

FIAT SE REPLIE SUR LE MARCHÉ INTÉRIEUR

La politique d’autarcie de Mussolini force la société à revoir ses plans de développement à l’international et à se concentrer sur le marché intérieur. Dans les années 30, les camions et les véhicules utilitaires subissent une transformation technologique sans précédent. Les secteurs aéronautiques et ferroviaires, connaissent, quant à eux, une forte croissance.

1932

LES NOUVEAUX MODÈLES

En 1934 et 1936, deux voitures sont révélées au grand public: la « Balilla », aussi connue sous le nom de « Tariffa minima » en raison de sa faible consommation de carburant et la « Topolino », le plus petit véhicule utilitaire au monde, fabriqué jusqu’en 1955.

1937

L’USINE MIRAFIORI

Les travaux de l’illustre usine Mirafiori débutent en 1937, c’est le début des standards industriels de production et le signe indéniable que l’entreprise souhaite se concentrer sur la production de masse.

1939

SECONDE GUERRE MONDIALE

Lorsque la guerre éclate, la demande de production de véhicules utilitaires s’envole alors que celle des voitures connait une réduction drastique.

1945

CHANGEMENT DE DIRECTION

Le Sénateur Giovanni Agnelli décède en 1945 et Vittorio Valletta assure la présidence de Fiat.

1948

RECONSTRUCTION APRÈS-GUERRE

En 1948, la reconstruction des usines détruites pendant la guerre s’achève grâce aux subventions gouvernementales américaines débloquées suite au Plan Marshall. Les bénéfices reprennent et le nombre d’employés augmente.

1951

ENGAGEMENT POUR LA RECHERCHE

Avec ses deux nouvelles voitures : la 500 et la 1400, Fiat confirme son engagement pour la recherche et l’innovation. Pour la toute première fois, des systèmes de chauffage et de ventilation sont intégrés à la production de masse. En 1951, les recherches se poursuivent sur les moteurs de navires et d’avions avec le premier avion à réaction italien : le G80.

1953

LE PREMIER VÉHICULE À MOTEUR DIESEL

EN 1953, Fiat présente son premier véhicule à moteur diesel : la Fiat 1400.

1958

LES DÉBUTS DE L’ESSOR ÉCONOMIQUE

En 1958, la production des automobiles et des engins agricoles s’envole. L’usine de Mirafiori double de volume et Fiat construit de nouvelles usines de fabrication à l’étranger. L’Italie est en plein essor économique et le secteur automobile en est le moteur.

 

DE NOUVEAUX MODÈLES

1955 voit la naissance de la Fiat 600, un grand véhicule utilitaire avec moteur monté à l'arrière La nouvelle 500 est lancée en 1957 et une version ’Giardinetta’ est mise en production en 1960, c’est le précurseur du break. Les Fiat 1800, 1300 et 1500 sont également lancées au même moment.

 

2300 ET 2300S

Le carrossier Ghia expose un prototype de coupé sport sur châssis 2100 au Salon de l’Auto de Turin de 1950. À l’automne 1951, Fiat ajoute officiellement ce modèle à sa gamme. Deux versions seront fabriquées : une avec un moteur 2300 et l’autre avec un moteur 2300S.

1967

LE COUPÉ DINO

Une exposition Fiat au Salon de Genève en 1967 dévoile une version quasi identique à la Dino, un coupé quatre places, conçu et produit par Bertone. Le cahier des charges est semblable à celui de la Spider, si ce n’est un empattement plus long.

1972

X 1/9

La dernière innovation de 1972 chez Fiat est le coupé Spider X1/9, lancé fin novembre. Ce modèle sport à moteur central avant est doté du moteur 1300 de la version Sport 128 réparti sur l’ensemble du cadrage.

 

124 SPIDER SPORT

La 124 Spider Sport a fait ses débuts lors du Salon de l’Auto de Turin de 1966. La carrosserie a été conçue et fabriquée par Pininfarina, le moteur quant à lui valait le détour : 1 438 cc, quatre cylindres, courroie crantée et double arbre à cames en tête. Sans oublier la boîte cinq vitesses.

 

EN ROUTE VERS L’AUTOMATISATION

En 1966, Giovanni Agnelli, petit-fils du fondateur, devient Président de l’entreprise. Ces années révèlent une tendance vers l’accroissement de l’automatisation du procédé de fabrication pour faire face à la crise pétrolière mais aussi pour poursuivre les innovations technologiques.

 

LES NOUVEAUX MODÈLES

Après la Fiat 850, un nouveau véhicule utilitaire prisé fait ses débuts en 1971 : la 127.

 

1978

LE SYSTÈME ROBOGATE

Le système « Robogate » désigne un nouveau procédé robotisé modulable destiné à assembler les pièces de la carrosserie, mis en place en 1978. Il a ouvert la voie à l’innovation et à l’automatisation des systèmes de production.

 

ENTREPRISES INDÉPENDANTES

Fiat a créé des entreprises indépendantes pour contrôler la diversification de ses activités. Parallèlement à Fiat Auto, les entreprises suivantes furent fondées : Fiat Ferroviaria, Fiat Avio, Fiat Trattori, Fiat Engineering, Comau, Teksid et Magneti Marelli.

1979

LA CONFIGURATION DES SOCIÉTÉS HOLDING

En 1979, le secteur automobile a été regroupé sous une entreprise indépendante : Fiat Auto S.p.A. qui comprend les marques Fiat, Lancia, Autobianchi, Abarth et Ferrari. Au départ, Fiat acquiert uniquement 50 % des parts de Ferrari et finira par en détenir 87 %. En 1984, l’entreprise rachète également Alfa Romeo (à la suite de quoi elle fera l’acquisition de Maserati en 1993, une prestigieuse marque de voitures de sport).

1980

LA FIAT PANDA ET LA FIAT UNO

EN 1980, Giugiaro crée un nouveau véhicule utilitaire : la Fiat Panda. Deux ans plus tard, la voiture qui deviendra l’emblème du renouveau Fiat voit le jour : la Fiat Uno. Équipée des innovations dernier cri en termes d’électronique et de matériaux ainsi que du moteur propre, le 1000 Fire.

1989

LA FIAT TIPO

Une autre réussite voit le jour en 1989 : la Fiat Tipo, élue « voiture de l’année » pour sa technologie de pointe. Sa production signe le début de la conquête des technologies Fiat : de la production aux stations de traitement.

1991

LES NOUVEAUX MODÈLES DES ANNÉES 90

Après l’introduction de la Fiat Tempra en 1990, la Fiat 500 sort en 1991. Deux ans plus tard, en 1993, c’est l’heure de gloire de la Fiat Punto qui remportera le titre de « Voiture de l’année » en 1995. Le Coupé Fiat est lancé au même moment avec une carrosserie dessinée par Pininfarina et Centro Stile Fiat.

1995

D’AUTRES VOITURES POPULAIRES

La sortie de la Fiat Ulysse en 1994 marque l’entrée de Fiat sur le marché en pleine croissance des SUV. L’année 1995 voit les débuts de la Barchetta, de la Fiat Bravo et Brava suivies de près par la Fiat Marea et Marea WE l’année suivante ; la Fiat Palio sortira en 1997.

1996

NOUVELLE DIRECTION, NOUVEAUX BUREAUX

En 1996, Giovanni Agnelli devient Président d’Honneur du Groupe Fiat et Cesare Romiti accède au poste de PDG. En 1997, la maison mère quitte ses locaux du Corso Marconi et emménage dans le Palazzina Fiat du Lingotto, devenu depuis un Palais des Congrès.

2001

LE DERNIER-NÉ DES ANNÉES 90 ET LE NOUVEAU-NÉ DU VINGT-ET-UNIÈME SIÈCLE

1998 est l’année de la Fiat Seicento, parfaite pour la conduite en ville et du Multipla qui se distingue par sa souplesse et son extraordinaire polyvalence. Deux ans plus tard, la Fiat Doblò est dévoilée au Salon de l’Auto de Paris, une voiture dynamique qui bouscule les codes et qui peut assurer les mêmes fonctions qu’un utilitaire. Au même moment, au Brésil, trois voitures mondiales sont lancées : la Palio, la Palio Weekend et la Siena. En 2001, la Fiat Stilo revêt une nouvelle tenue et se pare de technologies de pointe et d’un grand nombre d’options de luxe. La métamorphose de style se traduit aussi par la sortie, les années suivantes, du Multipla, de la nouvelle Fiat Ulysse et de la Fiat Stilo Multi Wagon afin de répondre à l’évolution des goûts de la clientèle. 2003 est à la fois l’année de la tragique disparition de Giovanni Agnelli, qui fut à la tête de Fiat pendant près d’un demi-siècle et celle de la nouvelle Punto, lancée 10 ans jour pour jour après la première version. Ce nouveau modèle est équipé du moteur novateur Multijet V16 1,3 L. La nouvelle Barchetta est également rhabillée de la tête aux pieds. À l’automne, Fiat reprend sa place de leader sur le marché des super-compacts avec la nouvelle Panda, qui obtient dans la foulée le titre de « Voiture de l’année 2004 ».

2004

MOTEURS MULTIJET

L’économie de carburant et les performances de pointe font de ce moteur un véritable succès sur les nouveaux modèles automobiles Fiat. Le nouveau procédé, né d’une évolution du système d’injection « Common Rail », est à l’origine des nouveaux moteurs Fiat deuxième génération : le petit Multijet V16 1,3 L, le Multijet sport 1,9 L de 120 ch et 150 ch et le puissant 1,4 L 90 ch.

2005

TROIS ANNÉES TRÉPIDANTES

2004-2006 : des années riches en émotions pour l’entreprise turinoise. Suite à un profond changement de la culture et des habitudes de l’entreprise, Fiat met l’accent sur une réorganisation rapide et continue de sa production, sur les recherches technologiques, la qualité de ses designs et met un point d’honneur à établir une nouvelle relation de confiance avec ses clients. Cette nouvelle philosophie marque la naissance de nouveaux modèles, ainsi que la refonte de certains plus anciens : des versions revisitées de la Fiat Idea, Seicento MY et Stilo MY au nouveau Multipla, en passant par le lancement de la Panda 4X4, dessinée par Giugiaro, la nouvelle 600 (qui fête son 50e anniversaire) ou encore la magnifique et tant attendue Grande Punto. 2006 est l’année de lancement de la nouvelle Doblò, de la Sedici et de la TUTTI 4x4 qui devient la voiture officielle des Jeux Olympiques d’Hiver de 2006. La gamme 2007 de Panda MY est quant à elle modifiée et prolongée.

2007

REFONTE DU LOGO SUR LA FIAT IDEA

La Fiat Idea est le premier monospace créé par Fiat mais aussi la première voiture qui avait pour mission de transmettre les nouvelles valeurs de la marque. La Fiat Idea revêt le nouveau logo arrondi, esquissé par l’atelier de création Fiat qui souhaitait faire référence à l’emblème du 100e anniversaire de la marque. Il était également porteur du changement majeur des designs automobiles Fiat : axé sur les éléments haute technologie et les solutions intelligentes pour faciliter leur utilisation au quotidien.

 

LE NOUVEAU LOGO DE LA BRAVO FAIT SES DÉBUTS

2007 est marquée par le lancement de la Bravo, précédé de peu par celui du tout premier blog institutionnel de Fiat. La Bravo est la première voiture à arborer le nouveau logo Fiat en signe de nouvelle direction prise par la marque. La nouvelle Bravo est une alliance parfaite entre élégance et performance et devient très vite une référence sur le marché.

 

LANCEMENT DE LA 500

Le 4 juillet 2007, 50 ans jour pour jour après le lancement de la 500 originale, la nouvelle Fiat 500 fait ses débuts à Turin. Avec plus de 500 000 variantes possibles, c’est la première citadine personnalisable du marché qui permet au client de créer sa propre Fiat 500. Suite à son lancement, la 500 a remporté de nombreux prix dont le Trophée Européen de la voiture de l’année en 2008. Depuis de nombreuses éditions limitées ont vu le jour : nouvelle Fiat 500 de GQ, Gucci ou Diesel, pour n’en citer que quelques-unes.

2010

LE TECHNOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE TWIN AIR

Le moteur Twin Air a été lancé en juillet 2010, c’est le tout premier d’une nouvelle famille de moteurs bi-cylindres high-tech, unique au monde, inventée et brevetée par Fiat Powertrain Technologies (FPT). La Fiat 500 est le premier modèle à en être équipée. Cette technologie associe le système révolutionnaire MultiAir à une dynamique spécifique des fluides optimisée pour une économie de carburant maximale. Par ailleurs, en poussant le concept de la rationalisation à l’extrême et en transformant avec brio les éléments mécaniques fondamentaux, les moteurs de type Twin Air développent de 65 à 105 chevaux et émettent 30 % de CO2 en moins qu’un moteur à performance égale.

 

FIAT SE MET AU VERT

Les voitures Fiat se mettent au vert avec des émissions de polluants et de CO2 réduites. La stratégie environnementale du  groupe Fiat  associe les technologies classiques et alternatives et se reflète dans les équipements de la marque : système eco:Drive, moteur à méthane, Start&Stop, moteurs MultiJet et TwinAir. La marque Fiat n’est pas en reste sur le marché des voitures électriques avec le lancement de la Fiat 500e (zéro émission de CO2) en juillet 2013 aux États-Unis.

2012

LA FAMILLE FIAT 500

Depuis le lancement de la Fiat 500L l’été 2012, la famille 500 n’a cessé de s’agrandir avec la naissance notamment de l’audacieuse Fiat 500L Trekking ou le monospace 500L Living conçu pour toute la famille. Tous réunissent les qualités propres à la 500 : sympa, moderne et dynamique avec de l’espace pour s’amuser.

 

LA CROISSANCE DE FIAT

La passion de Fiat dépasse les frontières du "vieux continent" et conquiert l’Amérique du Nord, avec le lancement de la marque aux États-Unis et en Asie. La dernière percée de 2010 a été soulignée par la coentreprise entre Fiat et GAC. Après l’importation de la Fiat Bravo, de la Fiat 500 et de la Fiat Freemont, l’heure de la Fiat Viaggio était venue, la première berline conçue sur mesure, en 2012, pour le marché chinois et fabriquée dans l’usine, basée à Changsha, de la coentreprise entre Gac et Fiat. L’usine répond aux normes internationales de production, au même titre que toutes les usines de Fiat et Chrysler.